CONSTANTINE

Sous l’impulsion de Valentin & Théo Ceccaldi, le Grand Orchestre du Tricot s’entoure d’une myriade d’invités aventuriers, toutes générations confondues, venus du jazz, du rock ou des musiques traditionnelles pour créer une fresque musicale opératique, puissante et poétique.

Réseaux sociaux :

Line Up :

  • Récitant : Robin MERCIER
  • Violon : Théo CECCALDI
  • Sax tenor, claviers : Quentin BIARDEAU
  • Saxophones, clarinettes : Gabriel LEMAIRE
  • Guitares : Guillaume AKNINE
  • Piano, claviers : Roberto NEGRO
  • Violoncelle, basse : Valentin CECCALDI
  • Batterie, percussions : Florian SATCHE
  • Batterie, percussions : Adrien CHENNEBAULT

De Constantine, on pourrait ne connaître que le nom. De Constantine, on pourrait dire mémoire et fantasme. Sous l’impulsion de Valentin & Théo Ceccaldi, le Grand Orchestre du Tricot s’entoure d’une myriade d’invités aventuriers, toutes générations confondues, venus du jazz, du rock ou des musiques traditionnelles (Leïla Martial, Thomas de Pourquery, Fantazio, Naïssam Jalal, Yom, Abdullah Miniawy, Airelle Besson, Emile Parisien, Michel Portal..) pour créer une fresque musicale opératique, puissante et poétique. Inspiré de l’histoire familiale personnelle des frères Ceccaldi et pensé initialement comme une déclaration d’amour à leur père, ce nouveau répertoire prend une dimension universelle et se construit comme un écho au passé qui jamais ne s’éteint, aux souvenirs clairs ou embrumés, aux présages honnis, aux paysages perdus ou retrouvés, aux aurores précoces et hallucinées. On y parle de peuples en exil qui ne maîtrisent pas leur destin. On y parle de vies oubliées, de souvenirs impalpables et vaporeux, que l’on cherche à ressaisir en vain. Tour à tour facétieux, écorché, enfantin ou tonitruant, le Grand Orchestre du Tricot se joue des codes et des frontières en inventant la bande originale lyrique et décalée d’un road movie imaginaire. Une épopée exaltée nous menant d’un Paris bouillonnant jusqu’aux hauteurs arides des reliefs de Constantine. 

LE GRAND ORCHESTRE DU TRICOT

Robin Mercier : Récitant / Théo Ceccaldi : Violon / Quentin Biardeau : Sax tenor, claviers / Gabriel Lemaire : Saxophones, clarinettes / Guillaume Aknine : Guitares / Roberto Negro : Piano, claviers / Valentin Ceccaldi : Violoncelle, basse / Florian Satche : Batterie, percussions / Adrien Chennebault : Batterie, percussions 

INVITÉS : Airelle Besson : Trompette / Fantazio : Voix / Naïssam Jalal : Flûte traversière / Leïla Martial : Voix / Abdullah Miniawy : Voix / Emile Parisien : Sax soprano / Michel Portal : Bandonéon, clarinette basse / Thomas de Pourquery : Voix, sax alto / Yom : Clarinette

Direction artistique & conception : Valentin & Théo Ceccaldi / Musique originale : Serge Ceccaldi Arrangements : Valentin Ceccaldi, Théo Ceccaldi, Quentin Biardeau, Roberto Negro / Textes : Robin Mercier, Fantazio, Abdullah Miniawy / Mise en scène : Hédi Tillette-de-Clermont-Tonnerre / Scénographie & création lumière : Guillaume Cousin / Son : Mathieu Pion, Pierre-Emmanuel Mériaud

Production : Le Tricollectif Co-Productions : Full Rhizome, Le Théâtre de Cornouaille de Quimper, La Scène nationale d’Orléans, Maison de la musique de Nanterre – scène d’intérêt national – art et création – pour la musique, le festival Jazz sous les Pommiers, CCAC. Ensemble aidé par le Ministère de la Culture/Direction Régionale des Affaires Culturelles du CentreVal de Loireau titre de l’aide aux ensembles conventionnés, la ville d’Orléans au titre du fond de soutien à la création artistique et la Région Centre-Val de Loire. Avec le soutien de la Région Ile de France, du CNM, de l’ADAMI et de la Sacem.